Autoconso 2.0 pour les entreprises

25 novembre 2021
Actualités

Article publié dans le Journal du Photovoltaïque n°40 (juillet-août-septembre 2021). Accéder à l’article original.

Le fournisseur d’électricité verte Volterres propose une nouvelle offre permettant aux entreprises et aux collectivités de mettre en œuvre leurs projets d’autoconsommation sans restriction de puissance et à un tarif attractif. Baptisée Autoconso Digitale, cette offre fait appel à la technologie blockchain pour garantir la traçabilité de l’énergie.

Le constat :

« Aujourd’hui, la puissance maximum d’une installation est dimensionnée sur le talon de consommation du client. Il est également nécéssaire que celui-ci soit en mesure de s’engager à absorber cette électricité sur la durée de vie de la centrale, alors qu’il se positionne généralement dans une logique de court terme. Dans la plupart des cas, il est très difficile d’assurer la viabilité économique des projets sur dix ou vingt ans. Le modèle classique d’autoconsommation peut fonctionner avec de grandes installations, mais uniquement avec des entreprises qui peuvent y trouver leur compte, par exemple en consommant beaucoup d’énergie pendant la journée, y compris au mois d’août« .

La solution proposée par Volterres :

« Nous allons acheter toute l’électricité produite sur le site afin de restituer la part « autoconsommée » dans la facture, mais encore faut-il être capable de prouver à nos clients que l’on ne ment pas, car l’électricité va passer dans le réseau. C’est la raison pour laquelle nous avons conçu en interne l’outil de traçabilité REDS [Renewable Energy Digit System, ndlr] basé sur la blockchain. Nous utilisons celui-ci comme un outil de transparence. L’hébergeur/consommateur pourra ainsi visualiser sa production, son autoconsommation avec des données fiables et sécurisées. Ces données seront gravées dans la blockchain afin d’être infalsifiables ».

Merci le Journal du Photovoltaïque pour l’autorisation de reproduction.

Accéder à l’article original.