ENER-A, une coopérative des Hauts-de-France réserve des capacités de centrales ENR avec Volterres

11 octobre 2021
Actualités

Article publié le 09/10/2021 dans la lettre mensuelle des acheteurs européens d’électricité et de gaz Europ’Energie

ENER-A, une coopérative des Hauts-de-France, a attribué des marchés pour la fourniture de gaz naturel et d’électricité à 29 entreprises.

ENER-A est une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) des Hauts-de-France spécialisée dans l’approvisionnement en énergie des entreprises. Créée en 2018, elle a, cette année, mené son troisième achat groupé d’électricité et son deuxième pour le gaz naturel. « Cette organisation permet à des entreprises du tertiaire et à des industriels consommant entre 1 et 15 GWh/an d’accéder aux stratégies de couverture du risque généralement réservées aux très grands consommateurs », explique à EUROP’ENERGIES Wesley Janssen, chef de projet de l’association Pôle Synéo (membre fondateur de la SCIC), détaché à ENER-A. 29 entreprises sont bénéficiaires de ce programme, parmi lesquelles Lyreco (fournitures de bureau), Verspieren (courtier en assurance), Kubota Farm Machinery (fabricant de machines agricoles), Pocheco (fabricant d’enveloppes et de sachets) et la Régie de Loos.

(…)Le second lot a été créé en cours d’appel d’offres pour l’approvisionnement en électricité verte. Il a été remporté par Volterres. Il comporte quatre points de livraison pour une consommation annuelle de 13 GWh/an.

« L’offre de Volterres a été retenue par deux entreprises, Lyreco et Verspieren. Matures sur les questions de RSE, il était important pour ces deux sociétés de se sourcer à partir d’ENR et de façon locale. Pour d’autres entreprises du groupement, la compétitivité du prix de l’électricité demeure la priorité pour le moment étant donné le poids de l’énergie dans leur bilan financier » explique Wesley Janssen.

La réservation de capacités

L’offre de Volterres porte sur une partie de la capacité de deux actifs de production ENR : un parc éolien exploité par Boralex à Bapaume, dans le Pas-de-Calais, et une centrale solaire inaugurée le 21 septembre par Sun’R (la maison mère de Volterres) à Cambrai. Installée sur un ancien site militaire, cette centrale au sol de 60 MW est la plus grande installation photovoltaïque dans le nord de la France. L’originalité des contrats réside dans la réservation de capacité.

Dans son offre standard, Volterres propose à ses clients de relier leur consommation au portefeuille de production ENR géré par le fournisseur. Ils peuvent donc connaître en permanence la part d’ENR dans leur mix de consommation et l’origine de cette part. Avec cette nouvelle offre, Volterres va plus loin en réservant en priorité la production de certaines installations à des clients.

« Nous vendons des droits de tirage sur un ou plusieurs actifs identifiés. Ce dispositif ressemble à un PPA sans être aussi complexe ni porter sur des durées aussi longues. Il peut constituer un intermédiaire pour amener l’industriel vers un PPA » explique Alexis Bouanani, directeur de Volterres

La réservation de capacité représente un surcoût de quelques dizaines de centimes d’euros/MWh pour le client. Entre le solaire et l’éolien, environ 50 % des besoins des deux adhérents d’ENER-A devraient être couverts par de l’électricité verte issue des deux centrales régionales.
Le contrat cadre signé, il reste maintenant à en fixer les prix par des ordres d’achats anticipés sur les marchés (par clics) donnés aux fournisseurs, selon la stratégie mise en place.

Le contexte de hausse des prix ne facilite pas l’exercice, mais des périodes de vigilance ont été déterminées pour lisser le risque. Dans ce contexte, ENER-A, qui permet de mutualiser les moyens et les expertises, d’organiser des formations, offre un accompagnement bienvenu pour les chefs d’entreprises et/ou les responsables des services généraux qui se chargent souvent directement des achats d’énergie.

Merci Europ’Energie pour l’autorisation de reproduction. Accéder à l’article original.